Philippe Laprise chez Tigidou

Philippe Laprise à la confiturerie Tigidou !

Philippe Laprise fait un arrêt remarqué à l’île d’Orléans dans le cadre de l’émission Comédie sur mesure, diffusée sur Z télé. Il en profite pour visiter la confiturerie Tigidou et rencontrer Vincent, le sorcier confiturier.

« Il se dit sorcier du sucre, et moi, ben vous me connaissez hein, c’est pas sorcier : j’aime le sucre ! » commente l’humoriste québécois.

Un dandy de la confiture qui ne fait rien comme les autres

Tout d’abord, Philippe commence par introduire sa visite à la confiturerie. « L’île d’Orléans, c’est aussi un repaire d’artistes en tout genre et justement j’ai rendez-vous avec un de ces phénomènes qui fait la richesse de l’île : Vincent Paris ».

Puis, il demande à Vincent les raisons qui l’ont poussé à s’établir sur l’île et y créer la confiturerie. « Pour la magie de l’île, son agriculture, son terroir, sa terre fertile à la pousse des petits fruits ». Vincent ajoute qu’il a la volonté de travailler les herbes médicinales qui poussent naturellement dans sa micro-ferme. Des herbes qui s’avèrent être des alliés santé incontournables pour soulager les maux de saison notamment.

De saison, les confitures le sont aussi ! En effet, la confiturerie récolte les premières fleurs de pissenlit et de tussilage pour réaliser de délicieuses marmelades printanières. Philippe ajoute, surpris : « Parce que moi, chez nous, y a ben des pissenlits ! T’es en train de dire que ma maison vient de prendre 100 000 pièces de valeur actuellement ?

Je suis sorti de là avec au moins 100 piasses de confiture

Vincent propose ensuite à Philippe une dégustation de confiture. Celle-ci se déroule au Jambar, proposant un menu de dégustation avec différentes étapes allant du plus sucré au moins sucré.

La dégustation débute avec la crème de pomme au whisky canadien, ayant une base de sucre à la crème. « Ça, tu te lèves la nuit pour y goûter », ajoute Vincent. Puis, il fait goûter à la confiture de camerise. « Un tout nouveau fruit dans l’agriculture au Québec, c’est une baie qui ressemble au bleuet, et qui contient six fois plus de polyphénol. C’est un anti-oxydant puissant » révèle Vincent.

Philippe s’esclaffe « Moi, je suis sorti de là avec au moins 100 piasses de confitures en faisant : oh ça ça va être bon, ça, ça va être bon. La carte a bondi. J’ai appelé ma banque, j’ai faite réhypothéqué ma maison. J’ai racheté deux pots. Ça veut dire que j’en ai pour trois jours à maison parce que j’ai trois enfants qui sont aussi cochons que leur père ! ».

Je vais me souvenir de lui au moins encore pour les trois prochains matins

Enfin, la dégustation se clôture par la gelée de fraise piquante. Une gelée de fruit qui peut être utilisée avec des fromages, des charcuteries, ou dans des mets sucré-salé. Vincent prévient Philippe « Je te fais goûter maintenant une qui décape : notre fraise piquante. C’est un avertissement ».

« Oh tabarnak » lance Philippe. « Eh boy je sens le piquant ! Tu prends la confiture et tu fais oh ça goûte le sucré et quelques secondes plus tard… POF direct sur la gueule ! ». Vincent compatis « Oui, il y a un petit crochet avec le piment thaï ! ».

Philippe termine l’émission en lançant à son auditoire : « Je vais me souvenir de lui au moins encore pour les trois prochains matins. Mais félicitations Vincent, tu peux t’applaudir ! ».

Pour visionner la vidéo, rendez-vous ici

Aventurière culinaire, Camille la Cheese lover finie a parcouru le monde ainsi que sa France natale avant de poser ses valises au Québec. Tombée comme Obélix dans le chaudron de confiture Tigidou, elle rédige pour la célèbre confiturerie de l'île d'Orléans des articles mêlant fromage et petits fruits.

Laisser un commentaire

Top